• Voilà un copié-collé de mon poste sur Destiny: 

    Alors voici un autel dédié à Kuan Yin, une entité Taoïste qui serait une espèce d'incarnation de la compassion humaine. Je ne sais plus comment on appel ce type d'êtres, mais elle aurait, selon les traditions qui l'entourent, atteint le niveau spirituel de Bouddha, mais renoncé au Nirvana pour venir en aide à ceux qui en ont besoin. J'ai une relation un peu spéciale avec elle, en ce sens qu'elle apaise mes malaises lorsque j'en ai besoin, je lui demande souvent conseils en tirant le Yi-King, et elle ne m'a jamais dessus.

    Sur celle-ci, on voit la petite boîte rose dans laquelle je range les pièces de monnaie chinoise que j'utilise pour tirer le Yi-King, avec un pot remplit de billes de verre qui me sert d'encensoir (c'est de l'encens de jasmin qu'il y a dedans, pour ceux qui veulent savoir) ainsi qu'une rondelle de terre cuite recouverte d'un papier mouchoir servant de présentoir à des pierres que j'ai posées là pour décorer. (À gauche, un quartz clair, en haut, une sélénite, à droite, une agate, et en bas, un quartz rose.)

    Le voilà allumé:



    1 commentaire
  • La légende dit que cette Boddhisatva (entité boddhiste qui aurait terminé son cycle de vie) aurait renoncé au Nirvana par compassion envers les hommes et aiderait tous ceux et celles qui la prient ou ont besoin d'elle. Depuis le jour et j'ai entendu parler d'elle, elle m'a tout de suite fasciné, et très vite je me suis mis à écouter ses conseils (qui, dans mon cas, me viennent par le Yi-King, un art traditionel oriental qui fonctionne avec des hexagrammes) et à demander son aide sous différentes formes. Par exemple, il arrive parfois que lorsque je traverse une période particulièrement difficile, je l'appèle pour qu'elle me donne un peu d'énergie positive, me console, ou encore, parfois, je lui demande de charger une pierre de son énergie, et je la porte sur moi pour m'aider à rester positif. Et je n'ai jamais été déçu par elle, comme un peu tous ceux qui lui vouent un culte de nature quelconque. On dit que cette déesse de la miséricorde serait un archétype féminin de Avalokiteshvara, un autre Boddhisattva dont le nom en Sanskrit (et je suis obligé de me fier sur le Net pour ça, je ne parle pas cette langue) voudrait dire: celui qui regarde en bas avec pitié, ou celui qui entend les pleures du Monde.


    votre commentaire
  • Parfois, losqu'ils prient, les chrétiens contemplent un crucifix. À tord, l'on peut penser que ceux qui prient ou qui méditent devant une image vouent un culte à l'image en question. En fet, ceux qui agissent ainsi ne font rien d'autre qu'utiliser un support visuel pour les aider à méditer, à communier, à se mettre dans l'état d'esprit favorable à la connection avec l'entité, voire à la limite manifester leur foi sur le plan matériel. C'est aussi à cela que sert par exemple un autel monté: consacrer un endroit à une divinité ne fait qu'aider les gens à entrer en contact avec elle. Et parfois, moi aussi, il m'arrive de monter un autel et d'y placer une icône. Voici celles que j'utilise. Pour celles dont je me souviens du lieu de provenance, vous n'avez qu'à cliquer sur les images pour accéder au site où je les ai prises. Lorsque ce n'est pas le cas, il y a un petit (x) en bas à droite de l'image. Celles-ci, je ne me souviens plus où je l'ai les prises et il est donc inutile de cliquer dessus ou de me laisser un commentaire pour m'en demander la prevenance. Au début, j'avais pensé inclure une description pour chaque divinité ici mentionnée, mais tout compte fait, je crois que je vais plutôt dédier à chaque un article plus tard.

    La Déesse Mère
    (X) Oghma
    Kali
      (X) Kuan Yin









    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique